Comment se déroule les joutes nautiques ?

Joutes

Véritable spectacle mais en même temps épreuve physique, cette activité nécessite un plan d’eau sur lequel 2 barques se croisent animées par des rameurs. Le but étant de faire chuter l’adversaire.

Faire connaissance avec l’historique de cette activité

Il faut se projeter dans l’ancienne Égypte pour trouver les premières traces de cette activité. A cette époque les lutteurs possédaient des lances avec des lames tranchantes et les hommes ne portaient aucunes armures ou protections.

En France, c’est au Sud que se sont déroulées les premières joutes nautiques. En 1270 à Aigues-Mortes. Les soldats pour passer le temps avant d’aller en terre sainte s’adonnaient à des combats.

Aujourd’hui il existe une Fédération Française de joute nautique et cette pratique est notée au patrimoine culturel Français.

Les règles

Le but du jeu est de faire tomber à l’eau l’adversaire. Deux barques de couleurs différentes, l’une bleue, l’autre rouge se croisent sur le plan d’eau. Les jouteurs se tiennent sur une plateforme à une hauteur de 3 mètres par rapport à l’eau. Avec sa lance et son pavois, le jouteur prend sa position pour faire chuter son adversaire de la plateforme adverse. Toutefois il existe des pénalités qui peuvent disqualifier un adversaire

Renaissance et mort d’une joute à Auxonne

Les premières joutes

Les premières joutes eurent lieu vers 1934/1935 dans cette commune française située dans l’arrondissement de Dijon du département de la Côte-d’O sur la Saône avec des barques de pêche. Les lances des jouteurs étaient bouchonnées. Les rares cartes postales de l’époque montrent un nombreux public, passionné, aux dires des chroniqueurs de l’époque.

Ensuite, vers 1950, il y eut de nouvelles joutes avec des barques plus importantes. Des tournois eurent lieu entre les équipages de Dole et d’Auxonne, soit sur le canal à Dole, soit au vieux port à Auxonne.

Certains Auxonnais s’en souviennent: c’était l’époque des fêtes nautiques sur la Saône

La renaissance

Ensuite, plus rien jusqu’au jour où l’Office des Sports d’Auxonne, en 1980, décida d’utiliser et remettre en valeur le magnifique plan d’eau que cette commune possède: ce fut la reprise des fêtes nautiques du 14 juillet.

Devant l’affluence croissante des spectateurs chaque année, il fut décidé de relancer les joutes d’antan. C’est ainsi que l’Office des Sports, en 1985, avec l’accord des sociétés sportives, acheta deux bateaux de joutes languedociennes.

Ces deux bateaux proviennent de Ballaruc, près de Sète, et comptaient déjà à leur actif de nombreux tournois de joutes. Ils furent rénovés et décorés par des bénévoles, avec l’aide des Services Techniques de la Ville.

Opérationnelles en 1986, les bateaux furent baptisés “Porte de France” (en bleu) et “Porte de Comté” (en rouge). Chaque bateau mesure 8,10 mètres et supporte une “bigue” de 6 mètres hors barque. À l’extrémité de la bigue est fixée la “tintaine”où se tient le jouteur, à 2,20 mètres au-dessus de l’eau.

Ceci fait un ensemble de plus de 14 mètres, pesant une tonne et équilibré par 800 kilos de lest.

L’équipage se composait :

  • de huit rameurs dirigés par un barreur,
  • de deux juges, à l’avant, qui tiennent compte de l’ordre des passages et des performances des jouteurs,
  • de quatre jouteurs équipés d’une lance de 2,80 mètres terminée par trois tiers-points en acier à l’extrémité, et d’un pavois de 12 kilos
  • de quatre jouteurs équipés d’une lance de 2,80 mètres terminée par trois tiers-points en acier à l’extrémité, et d’un pavois de 12 kilos.

Les joutes donnaient également des spectacles de trois heures, animés et sonorisés, avec musique originale adaptée.

Et aujourd’hui ?

Malheureusement à ce jour l’animation spectaculaire des joutes nautiques a été abandonnée. Pourquoi ? On laisse un espace ci-dessous pour que les personnes concernées s’expriment le cas échéant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *